Pêche au silure 



La pêche au silure

Le silure glane est le plus gros poisson d’eau douce du monde avec une taille dépassant régulièrement les 2 mètres. Cette particularité séduit chaque année de plus en plus de pêcheurs. Attention cependant, cette pêche nécessite un matériel adapté. Voici les conseils de Papapêche pour vous lancer sereinement dans la traque de cet énorme poisson.

Spécificités de la pêche au silure

De par son gigantisme, le silure garantit un combat acharné avec souvent des convulsions violentes. Après une touche puissante, le pêcheur devra décoller et diriger en force le carnassier. Pour cela, une canne à silure très résistante, avec une puissance d’au moins 50 livres, est indispensable. Au niveau du moulinet même combat. On privilégiera un moulinet à carnassier capable de contenir une tresse résistant à 40 kilos, qui alliera robustesse et légèreté. À cet égard, le carbone est le matériel idéal.

Où et quand le pêcher ?

C’est essentiellement le long des grandes rivières que l’on pratique cette pêche. Le silure est un poisson qui aime les fonds creusés par le courant. Ce carnassier est lucifuge (il fuit la lumière) et se met en chasse à la nuit tombée. Il est donc intéressant de pêcher à l’aube et au coucher de soleil, lorsqu’il se rapproche des bords et remonte à la surface. Le printemps est la meilleure saison, quand les eaux se réchauffent et atteignent les 20°. À ce moment, il entre en fraie et sort d’une longue période de jeûne ce qui le rend particulièrement agressif. Quand il fait très chaud, c’est dans les arrivées d’eaux oxygénées (jonctions de cours d’eau, descentes de barrages, cascades…) qu’on le retrouve à coup sûr.

Adapter son matériel à la technique

La pêche au bord

Pour cette pêche, on utilise une canne à carnassier montée avec un moulinet à tambour tournant capable de contenir une tresse résistante, ou un nylon de gros diamètre. Le nylon offre cependant une meilleure résistance aux frottements contre les arrêtes rocheuses. Pour les leurres, on utilisera des leurres à silures souples ou des poissons-nageurs.

La pêche en float tube

Le float tube est une bonne option pour prospecter des postes inaccessibles depuis les bords. On se place en générale au-dessus de fosses profondes, pour cela, l’utilisation d’un sondeur peut être utile. On utilisera une canne à pêche pour le silure plus courte que pour la pêche au bord (entre 1,80 et 2,30 mètres), ce qui permet une plus grande maniabilité. Le leurre souple et le clonk combinés avec un appât pour la pêche au silure sont de bonnes options pour ce type de pêche.

La pêche en barque

En barque, on peut pêcher à la dérive ou à la verticale. Dans les deux cas on utilisera une canne et un moulinet à silure. Là encore l’usage d’un sondeur peu s’avérer efficace. Les leurres souple, plus polyvalents, sont généralement le plus appropriés, mais on peut aussi utiliser des cuillères ondulantes.